Touche rouge

Autour du charme des bâtons de lumière,
Couronnés de cercles en chaine de rêve
dansent les verts et les bleus,
dans l’étau de l’éther altéré,
dansent les bruns des embruns aux silhouettes arborées.

Seul le rouge est ici,
entouré de pépites qui crépitent en brindilles,
Seul le pétale passionné,
courbe la tête et salue,
courbe l’échine et embrasse.

La fleur est l’enveloppe,
La couleur le témoin,
mais dans ce coeur léger
séjourne un idéal d’éternité.

L’éternité après laquelle tu cours,
L’éternité du moment qui t’échappe,
que tu aimes,
que tu voudrais dévorer.

Fourmi de la terre,
lecteur du possible,
créateur d’infini.

Le flou est artistique!
la vibration tremble le beau,
sème la question,

éclabousse le doute…
Voleras-tu la coque d’Amour qui perche la gravité ?
Saisiras-tu la timidité qui ne peut s’envoler ?
Faneras-tu cet instant dans un vase, une amphore ?

Ou l’immortel cadre aura-t-il raison de ta folie
de cueillir, encore et encore ?

Gave-toi du moment,
Engloutis la féérie qui émane,
fais la quotidienne
devines la passion qui trône sur les verts,
les bleus, les bruns,
Deviens et perche, penche, courbe, salue,
embrasse l’échine de ton destin,
et deviens Carpé Diem.