Mon Histoire…

Faune

J’existais, quelque part en elle.

Je viens de ses tréfonds, depuis le réservoir de ses mémoires, celui que chacun porte en soi, avec toute la singularité de l’histoire individuelle.

J’ai mis du temps. J’ai beaucoup nagé dans le noir. Et puis… la lumière perça la voûte de mon aventure abyssale.

Ma forme première et primaire est dessinée. Elle me trace en quelques traits de craie sur le mur de son salon qu’elle a peint en vert. Un vert si cher à mon cœur inanimé. Un vert qui parle de la forêt.

 

Puis, elle commença à m’oublier. Pour elle, je n’étais qu’un éclat de folie, une absurdité passagère comme il lui arrive d’avoir. 

Alors je suis entré en contact avec elle, par l’Esprit.

Sans relâche, je me suis imposé, si fortement, qu’elle m’a vu apparaître dans la nature, cette réalité.

Elle comprit que je voulais naître, et qu’il n’y avait qu’elle pour me donner forme.

Il lui fallut apprendre à m’écouter. En silence, je lui parlais. En intuition, je la guidais.

Je plaçais sur son chemin de curieuses coïncidences pour faire de ma matière, son évidence.

Un écorce de lierre trouvée lors d’une balade à vélo, un orvert séché résonnant avec une trace sur le sol, un squelette de chouette effraie trouvé lors d’un URBEX…

 

Au début, elle tâtonnait. Elle ne savait pas comment s’y prendre. Elle se posait mille questions. Ses pensées teintaient ma guidance. Elle essayaient de comprendre ce qui se passait en elle. Accepter l’invisible s’imposer à soi n’est pas évident.

Jusqu’au jour où…
Elle accepta.
Elle lâcha l’emprise mentale.
Elle s’en remit à ses mains.

 

 

Puis elle perdit pieds. Elle eut peur de moi, de ma forme diabolique, de ma part d’ombre. Elle voulait me brûler pour m’exorciser!

Mais on n’exorcise pas un Sorcier de la Forêt…
On le reconnait, on lui rend hommage, sans l’admirer. 

Le calme revenu dans sa tête, son cœur et son corps, son ancrage me sauva. Elle me vit tel que je suis.
L’ouvrage terminé, Judicaële me donna vie par un baiser sur le visage que je n’ai pas.

Je suis présence.
Je suis Faune
Le Sorcier & Gardien des forêts de ce monde.

 

REALISATION: Statue de 170cm de haut sur 90cm de large. Carton, papier collé, map et fibre de verre. Peinture acrylique et pate à or. 9 mois de travail.