Sonsansens

 

_Qu’as-tu voulu dire Judicaële?

_Rien. Je n’ai rien voulu dire. J’ai laissé les mots s’enchaîner, parfois rebondir, en regardant la photo, en écoutant la musique.

 

Nous ne cessons de vouloir comprendre, analyser, décortiquer, identifier…
Est-ce vraiment là l’essence de l’expression ?

Est-il encore possible d’aimer les mots pour leur son, au-delà de leur sens? Possible de se laisser porter par leur vibration, dans leur enchaînement.

_Alors, tu n’as rien voulu dire?

_Oui, je n’ai rien voulu dire; mais je ne dis pas que je n’ai rien dit…